dimanche 15 janvier 2017

Un dragon dans mon salon

Flûte traversière, gâteaux au choc en duo, yaourts maison, petits plats divers et variés pour la semaine à venir, dragon chinois en folie, grand vent, grand froid et hibernation : le programme d'un week end bien reposant (ajoutez un super papa aussi et vous aurez une équipe qui gagne !) L'hiver, même pas peur !

mardi 10 janvier 2017

Goûter de trappeurs

Ce sont les retrouvailles du mardi, juste après l'arrêt de bus, la petite main toute chaude, les yeux un peu perdus chargés de la fatigue de la journée, une petite larme de froid et de tristesse aussi ce soir. Alors pour arranger tout ça, vite un chocolat chaud dégusté assis sur nos rondins de trappeurs devant une bonne flambée, avec le livre choisi aujourd'hui à la bibli avec l'école "les gros mots" (une drôle de coïncidence quand le grand plaisir ces jours-ci c'est de crier c*c* b**d*n ! à tue tête). Un peu de beurre dans les brioches, quelques histoires de la journée, un petit tour vers l'adoption "moi j'ai deux mamans, maman Chloé et Teata". Bon et bien voilà, c'est aussi simple que ça du haut de tes 3 ans ! Et puis un chili sur le feu, la fatigue de la journée, une petite colère-défouloir et on ne fait pas long feu...

dimanche 8 janvier 2017

Dimanche-tempête


Dehors et dedans. 
 

Lever à 6h (un dimanche, alors que la semaine, vous devinez que ce n'est pas la même chanson...), puis chantiers successifs un peu partout, pas de sieste prévue, mais si finalement, après la grande colère d'épuisement, une promenade glaciale dans le vent, des mailles tricotées et détricotées et retricotées (le point de vannerie, c'est magnifique, mais trop serré malheureusement...), un chocolat chaud de trappeur, un gâteau au yaourt-huile de coco-choco et quelques envies tricot qui démangent. De la lecture aussi, les chemins noirs de Sylvain Tesson et l'espace sans gravité de Florence Porcel, éclectique et parfait. Saupoudrer d'un peu de Guillaume Gallienne au creux de l'oreille et vous aurez un concentré de dimanche drômois...

dimanche 1 janvier 2017

Et soyez heureux !

Une bien belle année à vous qui passez (encore) par ici ! 
J'ai souhaité avec soulagement bon vent à 2016 qui s'est terminée bien bien tristement pour notre famille. C'est lourd, pesant et tellement triste ces fêtes quand on a perdu brutalement quelqu'un. Nous avons ensuite passé les vacances à lutter contre microbes et indigestion, à mettre un peu de légèreté et de douceur dans le quotidien, à boire du thé (de la très bonne thé-box de Noël), à faire des jeux avec les cousins sur la plage, à tester des recettes zéro déchet, à tricoter des mailles de pull doudou en cachette, à essayer d'envoyer une montgolfière Soyouz à Thomas Pesquet dans l'ISS (mais qui a fini en petit feu de camp au fond du jardin), à coudre une trousse baleine tip-top qui donnerait presque envie de retourner à l'école, à manger des crevettes devant le feu assis sur des bancs de trappeurs le soir du 31... Et j'en oublie (la bûche au chocolat à tomber, les pancakes aux patates douces, tous les merveilleux livres reçus à Noël pour lesquels il me faut d'urgence encore 15 jours de vacances...)
 ***
Et puis voici quelques mots d'un texte découvert au 17e siècle dans une église de Baltimore et que je transporte avec moi depuis quelques années, bien rangé dans un petit tiroir de ma mémoire :
(...) "Gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme.
Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau.
Soyez positif et attentif aux autres.
Tâchez d’être heureux."
***
J'hésitais avec un texte de Brel que je vous mets aussi, allez, 2017 sera littéraire ! 

"Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir. Et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer, et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des passions. Je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants.
Je vous souhaite de respecter les différences des autres parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.
Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable."

Voilà c'est dit, je vous embrasse, prenez soin de vous !

dimanche 27 novembre 2016

La longue route

J'ai beau prendre mes gouttes de propolis le matin, dévorer des clémentines, les semaines commencent à apporter leur lot de fatigue. Ce n'est pas toujours facile de trouver le calme et l'énergie nécessaire pour soutenir et accompagner le mieux possible des petits élèves qui avancent avec de bien lourdes béquilles. Mon sommeil en prend un coup et ma sérénité aussi ces derniers jours. Heureusement, nous avons reçu Les belles histoires, et nous avons déjà écouté en boucle une bonne quinzaine de fois le conte de Noël et suivi la recette (adaptée) des bonshommes de neige que Temanu avait repérés dès l'ouverture de la revue mercredi. Un soleil magnifique et un pique nique sur la terrasse font aussi du bien. Vivement les vacances, les 3 semaines-tunnel à venir avec moult réunions, équipes de suivi et rencontres de travail ne vont pas rendre forcément les choses plus légères. Bref, vivement le 16 ! Pour me changer les idées, je relis La longue route de Moitessier en suivant le Vendée Globe et je cherche tout ce qui parle de voyage dans l'espace, Thomas Pesquet et l'ISS n'ont presque plus de secret pour moi ;-) Un bon bol d'air et du vent dans les voiles pour élargir les horizons !

mercredi 2 novembre 2016

Dans les alpages

Quelques jours au frais dans les montagnes. Nous avons retrouvé un petit élève de Colin devenu un doux jeune homme… Des poules, un âne, un mulet, un cheval, deux chiens et une oie, le feu dans le poêle à bois, les gelées du matin et les soirées à la bougie, la mer de nuages, la petite fenêtre pour observer les abeilles, un petit garçon qui marche longtemps longtemps, saute dans les mares de boue avec délice et monte sur le dos de l'âne en fin de promenade, une fois son appréhension dépassée, une orgie de fromage, de la guitare et du ukulélé, une sieste dans les doudounes bien chaudes à côté des chemins de randonnée, une petite cueillette de cynorhodons pour un pot de confiture à venir. De bien belles retrouvailles dans ce chalet d'alpage du presque bout du monde… Que c'est bien quand notre travail nous permet de pareilles rencontres ! C'est émouvant de voir des petits garçons grandir, devenir de jeunes adultes attentifs et passionnés...

samedi 29 octobre 2016

Le vrac des vacances

Le séjour très chouette chez Yéyé et Naïnaï avec les cousines * les grandes roulades et galipettes, les fous rires et les petites disputes aussi * le soleil dans les branches du saule et des abricotiers * le pull d'automne terminé à temps, avec les boutons-perles de Tahiti, moelleux à souhait pour les petites fraîcheurs * un peu de temps avec les copines voyageuses de passage, ça fait du bien ! * la peinture à l'eau et le tablier-maison * du temps pour lire, bricoler, coudre ou ne rien faire * un peu de travail pour la classe aussi * le temps des compotes, pains d'épice, tisanes au coin du feu * les tricots de retour… L'automne est bien installé chez nous, la vie est belle en vacances, nous en profitons bien !